La part de marché des produits bio dans l’UE à 28 présente une tendance à croissance rapide, en raison de la prise de conscience accrue et la disponibilité des produits sur les marchés européens. Par exemple, les bio-industries suivantes peuvent être mises en évidence en Europe:

  • En 2010 l’industrie chimique européenne a utilisé environ 8-10% de matières renouvelables pour produire diverses substances chimiques et polymères. On estime que, dans l’UE, jusqu’à 30% des produits chimiques à base d’huile minérale et de matériaux seraient remplacés par des solutions alternatives d’origine biologique d’ici 2030.
  • Le marché des bioplastiques européen a été estimé à environ 485 millions € en 2013 avec une augmentation potentielle à 900 millions € en 2017 et à 1,4 milliards en 2020 (augmentation de 55%).
  • Le marché des biolubrifiants, d’une valeur de 410 millions d’euros en 2010, atteindra 640 millions d’euros en 2020 (croissance de 56%).
  • Le marché des Agro-tensioactifs devrait augmenter à environ 1,3 milliard d’euros en 2030; alors qu’il n’est actuellement que de 680 millions d’euros (croissance de 91%).
  • Le marché des matériaux de construction à base de bio-ressources est encore peu développé dans de nombreux pays, mais gagne de plus en plus d’intérêt par le secteur du bâtiment comme des alternatives neutres en CO2.

Dans ce domaine, la Bio-Based Industries Joint Undertaking (BBI JU) peut être mis en évidence. La BBI JU est un partenariat public-privé de 3,7 milliards d’euros entre la Commission européenne et le Consortium des bio-industries (BIC), mis en place pour donner l’impulsion nécessaire aux secteurs bio-sourcés pour trouver de nouvelles formes de collaboration, par la création de nouvelles stratégies et de nouveaux objectifs. Il met en œuvre un programme de recherche et d’innovation grâce à ses appels à propositions ouverts qui s’inscrivent dans le cadre d’Horizon 2020.